Un DSI en Temps Partagé Augmenté pour déployer le nouvel ERP des ateliers Grandis

Projet ERP : Un nouvel ERP adapté aux spécificités des Ateliers Grandis pour accompagner le développement de leur production

Lesateliersgrandis-logo

Questions à Pierrick Texier, Directeur des Systèmes d’Information en Temps Partagé Augmenté au sein des Ateliers Grandis

Les Ateliers Grandis, spécialisés dans la conception et la fabrication de prêt-à-porter de luxe ont fait le choix d’un DSI à Temps Partagé Augmenté.

Pierrick Texier, leur DSI en Temps Partagé Augmenté témoigne de son intervention et du pilotage de leur projet ERP.

Questions à Pierrick Texier, DSI en Temps Partagé Augmenté chez les Ateliers Grandis


Peux-tu te présenter toi et ton parcours ?


Bonjour, je suis Pierrick Texier. Pendant plus de 20 ans, j’ai exercé le rôle de DSI au sein de plusieurs entreprises de secteurs d’activités différents (pharmaceutique, commerce BtoB, hydraulique, recrutement…) puis j’ai décidé de rejoindre l’aventure Référence DSI en tant que DSI en Temps Partagé Augmenté.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je mets à disposition des PME & ETI françaises mes connaissances en Système d’Information, et plus particulièrement en ERP et en BI. A ce jour, j’accompagne 4 entreprises au quotidien dans le pilotage de leur Système d’Information, dont les Ateliers Grandis pour lesquels j’interviens depuis 2017.


Peux-tu nous en dire plus sur les Ateliers Grandis ?


Les Ateliers Grandis sont des façonniers et sont spécialisés depuis plus de 25 ans dans la conception et la fabrication de prêt-à-porter de luxe. Ils comptent aujourd’hui 12 ateliers basés en France et plus de 800 collaborateurs qui travaillent en réseau.

Vêtements de Luxe, tailleur, flou, lingerie, double-face, et maillot de bain sont autant de savoir-faire qu’ils abritent au sein de leurs ateliers. Les Ateliers Grandis ont à cœur de participer chaque jour au rayonnement de l’artisanat français.



Dans quel contexte es-tu intervenu au sein des Ateliers Grandis ? Quels étaient leurs enjeux et leurs besoins ?


L’ERP des Ateliers Grandis était vieillissant, il manquait de flexibilité, de fluidité, de réactivité et freinait leur croissance. Le dirigeant souhaitait faire évoluer leur process pour gagner du temps et ainsi augmenter leurs capacités de production. Pour cela, changer leur ERP était une étape nécessaire.

La complexité du projet est que le métier de façonnier requiert certaines spécificités techniques auxquelles l’ERP doit être capable de répondre comme la « taille – coloris ». En effet, chaque vêtement peut être disponible en différentes tailles, couleurs voire matières. Toutefois, tous les ERP ne sont pas en mesure de répondre à cette spécificité propre au secteur du prêt-à-porter.

Les Ateliers Grandis était donc à la recherche d’un expert pour déterminer le nouvel ERP le mieux adapté et le déployer. C’est par l’intermédiaire d’un partenaire et de leur contrôleur de gestion qu’ils ont découvert le dispositif de la DSI en Temps Partagé Augmenté. Ils ont tout de suite été séduits par la flexibilité du modèle.

En effet, lors d’un changement d’ERP, la charge de travail diffère en fonction des grandes étapes du projet, c’est donc particulièrement intéressant pour les PME d’avoir une ressource à leur disposition au moment où elles en ont besoin. Je suis ainsi intervenu au bon moment, seulement quelques jours par semaine pour mener leur projet ERP.



Quelles ont été les étapes de ton accompagnement ?


En amont de tout projet ERP, une première étape est indispensable : l’analyse des processus. Elle a pour objectif de cartographier les processus métiers et de définir un process cible cohérent.

Pour cela, j’ai déployé la méthode des scripts que nous avons coconstruite en interne avec toute l’équipe de DSI à Temps Partagé Augmenté de Référence DSI. Elle permet d’accélérer le projet.

Nous réalisons, avec les équipes métiers, des ateliers pour mieux connaître leur spécificité et les points différenciants. Je cherche ici à comprendre en profondeur le fonctionnement de l’entreprise pour apporter de l’homogénéité dans l’utilisation de la future solution ERP.

Ensuite, une phase de recherche a eu lieu pour trouver l’outil le plus adapté. Nous avons réalisé des tests et des démos de plusieurs ERP avec les équipes puis sélectionné l’outil qui correspond le mieux aux besoins des Ateliers Grandis.

S’en suit une phase d’AMOA pour le paramétrage et le déploiement de l’ERP. La proposition au sein des Ateliers Grandis a été de choisir un ERP généraliste et d’y ajouter une dimension verticale pour la spécificité des tailles-coloris.

Mon rôle, en tant que DSI en Temps Partagé Augmenté, a été d’accompagner les équipes tout au long du projet ERP, incluant les phases d’aides au choix, la conduite du changement, le pilotage global du projet (planning, budget, suivi des prestataires, suivi des tests, suivi des recettages…).



Quels sont les résultats constatés ?


A ce jour, le nouvel ERP déployé est pleinement opérationnel. Il fait face à la hausse de la production et convient parfaitement aux Ateliers Grandis.



Quels sont les facteurs clés de succès de cet accompagnement selon toi ?


Les Ateliers Grandis sont un client historique. Je m’y sens pleinement intégré. Je pourrais même dire que j’appartiens à la famille Grandis. J’ai de ce fait une très bonne compréhension des métiers et travaille main dans la main au quotidien avec les collaborateurs et les dirigeants.

Tout au long de ce projet ERP, l’entreprise a mis beaucoup de moyens : nous avons travaillé à plusieurs reprises lors de séminaires de motivation, de réflexion, de closing…

Il y a aussi une vrai écoute et compréhension de la part du client. C’est notamment cet aspect de proximité avec la direction qui a permis d’accélérer le projet.

Alban-Muller-Témoignages

Un DSI en Temps Partagé Augmenté pour assurer le pilotage des systèmes d’information d’Alban Muller

L’accès à un DSI en Temps Partagé Augmenté pour assurer l’évolution et le pilotage des systèmes d’information d’Alban Muller

logo-alban-muller-croda

Questions à Sébastien FREDET, Directeur Financier chez Alban Muller

Alban Muller, spécialiste de la fabrication d’ingrédients naturels pour la cosmétique depuis plus de 40 ans, a fait le choix d’un DSI à Temps Partagé Augmenté.

Retour sur 3 années d’accompagnement avec le témoignage de Sébastien FREDET, Directeur Financier chez Alban Muller. 3 années ponctuées par le pilotage des systèmes d'information, la gestion des projets informatiques et le rapprochement avec la société Croda.

Sebastien-Freudet

Questions à Sébastien FREDET, Directeur Financier chez Alban Muller


Pouvez-vous vous présenter ainsi qu’Alban Muller ?


Alban Muller est expert dans la fabrication d’ingrédients naturels pour la cosmétique depuis plus de 40 ans et travaille majoritairement avec des plantes locales, sans utilisation de produits chimiques. Cette approche lui confère un positionnement haut de gamme et précurseur dans ce domaine.

Aujourd’hui, Alban Muller c’est plus de 80 collaborateurs, 40 pays couverts, et une gamme de produits finis commercialisés en marque blanche. Nos équipes sont réparties entre un site de production basé près de Chartres et le site administratif installé à Vincennes. J’y occupe la fonction de Directeur Financier depuis 2018.


Vous avez intégré un DSI à Temps Partagé Augmenté pendant plus de 3 ans. Pouvez-vous nous dire dans quel contexte a été fait ce choix ?


Initialement, Alban Muller disposait d’une personne en charge de l’informatique, sur la couche plutôt opérationnelle. A son départ, le choix s’est porté sur l’externalisation de la gestion de l’informatique, car l’informatique est essentielle à notre activité mais ne fait pas partie de nos savoir-faire. Et puis, nous ne souhaitions pas être dépendants d’un unique collaborateur dans ce domaine.

Nous avons alors retenu 2 intervenants : un DSI externe à temps partagé augmenté pour la stratégie, le conseil et le pilotage des systèmes d'information et des projets et un prestataire informatique pour la partie opérationnelle et infrastructures.



Quels sont, selon vous, les avantages de disposer d’un DSI à Temps Partagé Augmenté pour assurer l'évolution et le pilotage des systèmes d'information ?


Nous voulions mettre à jour notre Système d’Information, et pour cela accéder à la fois à des savoir-faire de généralistes et d’experts. Ce qui fait la force de Référence DSI, c’est d’être capable de couvrir tous les sujets, grâce à l’expérience acquise par la diversité des clients. Cela a permis une transversalité dans les sujets traités : techniques, organisation, budget, sécurité des données, juridique…

La DSI à temps partagé permet également de décider du volume d’intervention mensuel, avec la possibilité d’augmenter la présence si un projet le nécessite.

L’organisation de Référence DSI présente également l’avantage de disposer d’un manager de mission, qui permet d’avoir un deuxième regard à la fois pour le DSI et pour le client et d’identifier des sujets ou des solutions.

Autre avantage : le carnet d’adresse. La connaissance des différents prestataires aide dans les relations, les projets, la capacité de proposer rapidement la solution la mieux appropriée.



Sur quels types de sujets votre DSI est-il intervenu au cours de ces 3 années ?


Notre DSI intervenait de 6 à 8 jours par mois entre nos 2 sites. L’informatique avait auparavant été un peu mise de côté, alors on a pratiquement tout fait avec Référence DSI !

Sur le suivi de notre prestataire informatique, nous avons mis en place un process de comité de pilotage avec notre DSI pour valider les choix technologiques, challenger les réponses, négocier…

Sur la partie métier, notre DSI est intervenu dans nos projets de migration d’ERP, de téléphonie, de travaux de câblage, de visioconférence…

Nous avons aussi travaillé ensemble sur un projet de bascule de notre système d'information historiquement installé à Vincennes vers le cloud. Nous avons soutenu ce projet ensemble à toutes les phases : réflexion, évaluation et sélection du prestataire d’hébergement, pilotage des assurances et garanties en cas de sinistre, suivi du projet, validation des indicateurs de performance…



Alban Muller a été racheté en 2021 par Croda. Quel a été l’accompagnement de votre DSI dans ce projet ?


En effet, la décision de vendre a été prise fin 2020. Plusieurs acteurs étaient intéressés par ce rachat et 4 candidats potentiels ont été retenu. Notre DSI nous a accompagné dans cette première phase pour fournir un état des lieux de l’informatique et concevoir les documents de réponse à destination de l’appel d’offre des investisseurs potentiels.

Puis, le rachat par la société Croda en 2021 a marqué le début d’une nouvelle transition. Avec 5000 salariés dans le monde, ils avaient leur propre organisation informatique, centralisée au Pays-Bas pour toute l’Europe.

Notre DSI a accompagné cette deuxième phase de rachat en assurant la transmission des connaissances auprès de l’informatique de Croda, qui s’est faite au travers d’un audit informatique puis de l’intégration.



Quels sont pour vous les bénéfices du modèle du Temps Partagé Augmenté ?


En tant que PME, nous n’étions pas certains de tomber sur un profil qui allait nous convenir en recrutant. Le modèle du Temps Partagé Augmenté apporte des expertises adaptées et dernier cri, de la souplesse, de la prise de recul. C’est un bon compromis budget-disponibilité !

DSI-centres-imagerie-medicale

L’accès à un DSI en Temps Partagé Augmenté pour les centres d’imagerie médicale

Secteur médico-social & santé numérique : L’accès à un DSI en Temps Partagé Augmenté pour les centres d’imagerie médicale

Questions à Norbert VASSONEY, Directeur opérationnel du Centre Imagerie du Nord et Jean-Luc Henry, DSI en Temps Partagé Augmenté en charge du pilotage des projets informatiques

Avec plus de 80 collaborateurs, le Centre Imagerie du Nord possède un savoir-faire reconnu et diversifié dans l’imagerie médicale. C’est au sein de cette structure que Norbert VASSONEY, Directeur des Opérations, est en charge de piloter l’ensemble des fonctions support (Finance, Comptabilité, RH, SI & Juridique)

Depuis 2019, le Centre Imagerie du Nord s’est doté d’un DSI à Temps Partagé Augmenté, qui intervient 2 jours par semaine pour conduire les projets informatiques. Norbert VASSONEY & Jean-Luc Henry, le DSI en poste, nous en disent plus sur les enjeux de cet accompagnement et la valeur ajoutée du Temps Partagé Augmenté.

CIN-locaux

Questions à Norbert VASSONEY, Directeur opérationnel du Centre Imagerie du Nord


En tant que centre d'imagerie, quels sont les enjeux informatiques auxquels vous êtes confrontés ?


Bien que l’utilisation de notre matériel médical reste possible en dehors de notre Système d’Information, l’informatisation est indispensable à notre fonctionnement. Dans notre métier, tout passe par un Système d’Information Radiologique (RIS) ainsi qu’un outil d’archivage et de transmission d’images médicale (PACS) qui centralisent l’ensemble des informations telles que les comptes rendus des médecins, la facturation, l’historique des images des examens médicaux...

Ces logiciels permettent d’interagir en temps réel avec les différents acteurs, pour la gestion du tier-payant par exemple, l’envoi dématérialisé des documents, le transfert de données à la fois aux patients, aux correspondants (médecins de ville ou hôpitaux) et aux services administratifs concernés... La télétransmission via ce type de logiciel est d’ailleurs une obligation légale.

Notre enjeu est donc de disposer d’un Système d’Information Radiologique et d’un PACS fiables, tous deux indispensables à notre activité.

Pourquoi avez-vous choisi de faire appel à un DSI à Temps Partagé Augmenté ?


Nous avions initialement en interne une personne en charge des outils informatiques. A son départ, en 2019, nous avons été confrontés à un manque de ressource pour gérer l’informatique. En parallèle, nous souhaitions monter en compétence en s’orientant vers le recrutement d’un Directeur Informatique.

Face à la difficulté de recruter le bon Directeur Informatique, nous nous sommes tournés vers le dispositif du Temps Partagé et avons ainsi fait appel à Référence DSI.

Au départ, les équipes de Référence DSI ont réalisé un audit SI pour évaluer la situation et nous proposer une feuille de route autour de 3 scénarios possibles. Nous avons retenu l’un des scénarios et Référence DSI nous a délégué un DSI pour le pilotage de nos projets. Depuis, il intervient à hauteur de 2 jours par semaine.



Que pensez-vous de ce dispositif de Direction en Temps Partagé Augmenté ?


C’est un dispositif très efficace. Beaucoup de travail a été accompli en 2 ans et notre DSI nous accompagne également dans notre montée en compétence, notamment auprès d'un nouveau collaborateur que nous avons recruté pour couvrir progressivement les sujets informatiques.

Les avantages de ce dispositif sont pour moi la flexibilité et la rapidité. On accède très vite à des compétences, à des interlocuteurs de qualité, on avance rapidement sur les sujets. C'est un modèle gagnant – gagnant !

Questions à Jean-Luc, Directeur des Systèmes d’Information en Temps Partagé Augmenté


Jean-Luc intervient auprès d’établissements du secteur de l’imagerie médicale.

Nous décodons avec lui les enjeux liés à l’informatique dans ces structures.

Jean-Luc-Henry-DSI

Quels sont les sujets informatiques auxquels les centres d’imagerie font face ?


Les centres d’imagerie médicale ont des sujets informatiques très variés à gérer au quotidien : digitalisation du parcours patients (de la prise de rendez-vous en ligne au téléchargement des comptes rendus et images des examens), réglementation concernant la sécurité des données des patients (conservation des données pendant 20 à 28 ans), apport de l’intelligence artificielle dans l’aide à l’interprétation des examens…

Quelles sont les tendances que tu observes dans la façon de traiter ces sujets ?


Afin de répondre à l’ensemble de ces sujets, le système d’information d’un centre d’imagerie doit être conçu sur une architecture robuste.

La tendance va au regroupement de centres d’imagerie et donc au partage de ressources informatique, ce qui implique un hébergement centralisé des applications en data center certifié HDS (Hébergement de Données de Santé). Les flux d’information entre modalités (échographe, radio, IRM, scanner…) et serveur d’application sont conséquents et impliquent des interconnections réseaux haut débit avec des temps de latence très réduits.

L’activité des centres d’imagerie (généralement de 8h à 20h, 6 jours par semaine, voire 24h/24 pour les urgences médicales) implique une haute disponibilité des systèmes et une redondance en cas de panne afin d’assurer un accueil des patients optimal. La tendance va donc à l’infogérance de l’infrastructure informatique par des prestataires ayant des équipes assurant une veille 24h/24 et 7j/7 des ressources informatiques (applications, serveurs, réseaux, télécom…).

Comment les centres d’imagerie pilotent-ils leurs projets informatiques ?


Bon nombre de centres d’imagerie sont des petites structures n’ayant pas d’équipe informatique permettant de gérer au quotidien l’ensemble des besoins. Dans ce cas, ces centres sous-traitent souvent à des prestataires externes.

L’autre solution qui s’offre à eux est de faire appel à un DSI externe qui occupe la fonction dans la durée. C’est la solution qui a été retenue par le Centre Imagerie du Nord, au sein duquel j’occupe la fonction de DSI à hauteur de 8 jours par mois.

En tant que directeur informatique en Temps Partagé Augmenté, nous mettons en œuvre une gouvernance du système d’information permettant aux centres d’imagerie d’avoir un système d’information efficace et adapté à leurs différents besoins. Cela va de la conception d’un schéma directeur, à la déclinaison d’une feuille de route de projets, au pilotage des fournisseurs, à la gestion du budget ou encore la veille technologique…

dsi-informatique-centre-imagerie
Sante-numerique-adele-de-glaubitz

Témoignage Adèle de Glaubitz

Secteur médico-social & santé numérique : Structurer et rationaliser son système d’information avec un DSI en Temps Partagé Augmenté

Logo-Adele-de-Glaubitz

Questions à Angelina SELG, Directeur Administratif et Financier de l’association Adèle de Glaubitz

L'association médico-social Adèle de Glaubitz a fait appel à Référence DSI pour structurer et rationaliser son système d'information tout en modernisant son informatique dans le cadre de sa démarche santé numérique.

Angelina SELG, Directeur Administratif et Financier de l'association Adèle de Glaubitz nous en dit plus sur le contexte de cette intervention et sur son choix de faire appel à un DSI en Temps Partagé Augmenté.

Angelia-Selg

Questions à Angelina SELG, Directeur Administratif et Financier de l'association Adèle de Glaubitz


Quelle est l'activité d'Adèle de Glaubitz ?


Adèle de Glaubitz est une association du secteur social et médico-social, créée il y a 30 ans, dont la principale vocation est d'accueillir des personnes en situation de handicap. Nous sommes situés en Alsace et disposons de 38 établissements sociaux et médicaux-sociaux sur 10 sites.

L'Association accueille plus de 2000 personnes chaque année et ce sont 1500 professionnels, tous les salariés, qui œuvrent au sein de nos établissements ou à domicile auprès des personnes accompagnées et de leur famille.

Quelle est votre mission chez Adèle de Glaubitz ?


J'ai rejoint L'Association Adèle de Glaubitz depuis plus d'un an en tant que DAF. Basée au siège, la Direction Administrative et Financière est une fonction support pour l'ensemble des établissements. La gestion informatique, incluant la rationalisation des couts, fait partie des missions qui m’ont été confiées à mon arrivée, bien que ce ne soit pas mon cœur de métier.

Adèle-de-Glaubitz


Quel rôle joue l'informatique dans votre structure ?


80% de notre personnel est aux cotés des personnes que nous accueillons, donc historiquement nous n'avions pas vraiment d'enjeux informatiques.

Mais cela a changé entre la crise covid et le plan e-santé / santé numérique :

  • • Le dossier patient informatisé devient une référence.

  • • Le covid a bouleversé notre rapport à l'informatique. La distanciation a entrainé une utilisation plus structurée des outils informatiques, avec des besoins en qualité de réseau, espace de stockage, connexion, capacité à communiquer…

L'informatisation du secteur médico-social devient donc un enjeu important.



Qu'est ce qui a déclenché votre besoin d'être accompagné dans le management du système d'information ?


Avec peu de ressources dédiées à l'informatique, et pas de service centralisé à proprement parlé, nous manquions de visibilité et de structure.

J'avais besoin d'un état des lieux, avec une vision neutre, pour évaluer notre infrastructure informatique, identifier les risques, réduire notre dépendance aux prestataires…

C'est pourquoi j'ai fait appel à Référence DSI pour réaliser un audit informatique, qui a débouché sur un état des lieux et un plan d'action. Puis, comme nous n'avions pas de ressource en interne pour piloter ce plan d'action, nous avons choisi d'intégrer un directeur informatique temps partagé de chez Référence DSI à hauteur de 2 jours par semaine.



Pourquoi avez-vous choisi de faire appel à un Directeur Informatique à temps partagé augmenté plutôt que de recruter ?


Tout d'abord, il fallait avancer vite. Nous voulions restructurer l'AD et migrer vers O365 très rapidement. Choisir un DSI à Temps Partagé Augmenté nous a permis d'accéder à un directeur informatique rapidement.

Ensuite, recruter un DSI prend du temps et nécessite d'avoir un budget recrutement dédié.

Cette formule de délégation de Directeur informatique à temps partagé augmenté est intéressante, car elle permet d'avoir accès à des personnes expérimentées dans tous les secteurs d'activité. On ne prenait pas de risque en faisant ce choix !

Dans la durée, c'est également bien de pouvoir accéder à plusieurs DSI. Cela permet d'avoir des visions différentes.

Le Temps Partagé Augmenté est une bonne approche, c'est une solution assez souple pour des structures comme la nôtre.



Comment se passe l'intervention de votre DSI à temps partagé augmenté ?


L'intervention de notre DSI a pour objectif de rationaliser le Système d'Information, piloter la gestion de projets informatiques, structurer les échanges avec nos prestataires de services informatiques historique, assurer la mise en conformité…

En interne, il nous aide à créer notre service informatique. Notre DSI construit petit à petit une cohésion et une dynamique entre les personnes en charge de l'informatique dans les différents établissements. Il nous fait progresser, nous avons ainsi pu faire évoluer un collaborateur en tant responsable du numérique et recruté un alternant pour faire évoluer le service.

Avec le recul, il nous fallait quelqu'un pour nous guider dans les bonnes actions à mener. Beaucoup de projets sont en cours, cet accompagnement était nécessaire. Nous avons désormais un programme et avons trouvé notre rythme de croisière !

Atulam-management-des-systemes-d-information

Témoignage Xavier Lecompte, Directeur Général d’Atulam

Un audit du système d’information et un DSI à Temps Partagé Augmenté pour accompagner la démarche Usine du futur chez Atulam

Logo-Atulam

Questions à Xavier Lecompte, PDG d’Atulam

Avec une croissance sans interruption depuis plus de 20 ans, et un positionnement haut de gamme dans la fabrication de ses produits sur-mesure, Atulam a construit sa réussite sur la qualité.

Pour soutenir son développement, Atulam s'est tourné vers une approche de l'usine du futur. Afin d'accompagner cette transformation et les enjeux informatiques associés, Atulam a alors opté pour un audit SI puis un DSI à temps partagé augmenté pour mener ses démarches.

Xavier-Lecompte-Menuiserie-Atulam

Question à Xavier Lecompte, PDG d'Atulam


Pouvez-vous vous présenter ainsi qu'Atulam et ses particularités ?


Je suis Xavier Lecompte, PDG d'Atulam, société que j'ai reprise en 1997. Nous sommes spécialisés dans la fabrication de fenêtres et portes en bois sur-mesure, dédiées principalement au marché de la rénovation.


Nous comptons aujourd'hui 160 salariés, plus de 10000m² d'usine et 900 clients sur toute la France. Notre réussite s'est construite sur la qualité de nos produits et la satisfaction client. Nous avons, par exemple, été précurseur dans le domaine de la peinture, que nous réalisons nous-même de manière personnalisée selon les demandes clients. Là encore la qualité est de mise puisque nous garantissons nos peintures 12 ans.


Ce positionnement haut de gamme passe forcément par une grande exigence qualité à toutes les étapes du processus : vente, fabrication, logistique, SAV…



Qu'est-ce qui vous a motivé à transformer votre usine en usine du futur ?


Atulam connait une croissance sans interruption depuis 23 ans. Pour autant, faire du sur-mesure est difficile car nous fabriquons tout à la demande. Tout cela rend l'informatisation complexe.


Pour poursuivre notre croissance, nous avions besoin de nous structurer, de réorganiser notre système d'information. L'enjeu est d'être capable de robotiser notre chaine de production, tout en conservant notre spécialisation du sur-mesure, afin de gagner en rentabilité. Cette transformation est une pierre angulaire stratégique de notre développement.



A quel moment avez-vous pris conscience de la dimension IT de ce projet et de votre besoin d'être accompagné ?


Dans le cadre de notre transformation, nous avons d'abord décidé de lancer une démarche de lean management. Cela se traduit par exemple par la mise en place de tableaux de bords, l'optimisation des postes de travail, la formation de tous les salariés…qui procure à tous plus de maitrise et de sérénité. C'est un véritable changement de méthode et de culture.


Mais tout cela passe obligatoirement par un Système d'Information performant et nous avions besoin de moderniser notre informatique pour conduire cette transformation. D'autant plus pour répondre à la demande toujours croissante.


L'enjeu : produire plus mais en produisant mieux !


Nous en étions à notre 3eme changement d'ERP… nous avions besoin d'être accompagné sur notre capacité à piloter nos projets IT, choisir les bons outils, répondre aux enjeux de sécurité…


Nous avons alors décidé de faire un audit SI pour y voir plus clair. Nous cherchions une aide adaptée à la PME mais nous faisions face à des cabinets axés grandes entreprises. Et je préfère prendre mon temps pour trouver la bonne compétence ! Dans nos recherches nous avons alors trouvé Référence DSI.


Atulam-fenetres


Pourquoi avez-vous choisi de faire appel à un Directeur Informatique à temps partagé augmenté de Référence DSI plutôt que de recruter ?


La clé était de trouver un Directeur des système d'information qui nous corresponde, adapté à la PME, capable de nous accompagner à temps partagé car nous n'avons pas besoin, ni les moyens, de recruter un temps plein.


Ensuite, il était important pour nous d'accéder à de multiples compétences, avec une ouverture d'esprit.


Avec le dispositif du temps partagé augmenté, nous avons accès à cette ressource ainsi qu'à la multi-expérience des DSI de Référence DSI.



Comment se passe l'intervention de votre DSI à temps partagé augmenté ? Quel est le retour des équipes ?


Notre DSI intervient de 6 à 10 jours par mois. Il est très à l'écoute et s'est parfaitement intégré à l'équipe, ce qui était clé pour la réussite du projet.


Il a démarré par un audit du système d'information, une analyse pertinente de l'état des lieux, puis la construction d'un plan d'action adapté pour faire évoluer notre SI. Il est en train de faire grandir notre culture informatique et nos projets. C'est un vrai succès dans la démarche et au quotidien. Cet accompagnement répond à mes attentes de PME, ce qui est rare. Notre DSI a été à la hauteur de nos attentes !


Nous avons désormais une feuille de route à 5 ans intégrant l'évolution informatique ; et une maîtrise de là ou on veut aller et comment on veut y aller.


Il travaille en collaboration avec notre équipe en charge de l'informatique, et particulièrement avec notre Responsable Informatique, qu'il fait monter en compétence. Nous avons également des COPIL régulier ensemble pour le suivi des projets.



Quels sont selon vous les facteurs clés de réussite et les risques de transformer son entreprise ?


Gérer la croissance c'est passionnant mais compliqué. Il faut construire l'activité sur des fondations solides, se structurer au niveau humain, SI et outils de fabrication. Il est important de mobiliser les équipes internes, les prestataires… C'est un facteur clé de réussite. L'enjeu est de tout faire évoluer en même temps pour construire une croissance durable.

Interview de Pierre Bourlot, Délégué Général du GIFAS, sur la transformation numérique de son organisation

La transformation numérique du GIFAS au service des adhérents

Interview de Pierre Bourlot, Délégué Général du GIFAS

Quelle est l’activité du GIFAS ?


Le GIFAS est le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales. Créé au tout début de l'aviation, en 1908, le Groupement fédère aujourd'hui plus de 400 entreprises du secteur, avec des activités aussi bien civiles que militaires, constituant une filière aéronautique et spatiale cohérente et solidaire.

Nos adhérents sont présents dans toutes les régions de France métropolitaine et sont des PME, comme des ETI ou des Grands Groupes de l'aéronautique. Ils interviennent, par exemple, dans la fabrication d’avions, d’hélicoptères, de moteurs, de missiles, de systèmes spatiaux et de défense… Les familles Airbus, Falcon, les fusées Ariane, le Rafale, l’A400M ou encore les hélicoptères sont des noms connus du grand public.

Les missions du GIFAS consistent à représenter ses adhérents, défendre les intérêts de la profession, coordonner les échanges et contribuer à la structuration, la cohérence et la solidarité de la filière. Son rôle est aussi de promouvoir la profession et de valoriser les entreprises de l’aéronautique. Cela passe notamment par l'organisation du Salon du Bourget tous les 2 ans.

Le GIFAS a un fonctionnement sous forme de commissions ou comités réunissant des industriels par thématique. A travers les travaux de ces commissions, nous coordonnons et facilitons les démarches et les échanges entre les acteurs de la filière.

Pierre Bourlot, Délégué Général du GIFAS

Dans quel contexte avez-vous fait appel à Référence DMD ?


Nous souhaitions poursuivre la transformation du GIFAS en modernisant les services proposés et en développant notre relation avec nos adhérents par le biais du numérique. Et ce, toujours dans l’objectif de mieux fédérer les acteurs de la filière et créer de la valeur pour ceux-ci. Cette transformation impliquait également la conduite du changement au sein de notre organisation.


Dans le cadre de ce projet, nous étions confrontés à des sujets de digitalisation et de mise en place d’outils numériques. Nous avons alors décidé de recourir à un DSI externalisé à temps partagé de Référence DSI pour nous accompagner dans cette démarche. Puis, afin de conforter nos choix stratégiques et de nous aider dans la mise en œuvre de notre plan de numérisation, nous avons également fait appel à un expert en marketing digital de Référence DMD. Ce dispositif nous a permis de disposer d’un binôme Directeur Informatique – Directeur Marketing Digital, le temps nécessaire, pour conduire nos projets.

L’avis de Christophe Robin, Directeur de la Communication

Christophe Robin, Directeur de la Communication

« Nous voulions offrir à nos adhérents une nouvelle relation et de nouveaux services grâce au numérique. Il nous paraissait important de sécuriser ce plan de digitalisation par l’accompagnement d’experts. Ce plan comportait notamment la refonte complète de notre site internet, puis la mise en place d’une plateforme sociale collaborative. Recourir à ces experts nous a permis d’incarner le savoir-faire numérique et d’accompagner ce changement de culture. »

Pourquoi avoir fait le choix d'intégrer un Directeur Marketing Digital à Temps Partagé Augmenté au lieu de recruter ?


Le GIFAS est une structure de taille modeste, qui ne justifie pas l’embauche d’un DSI ou d’un Directeur Marketing Digital à temps plein. Nous avions des idées, une vision, mais compte tenu de notre taille, nous manquions de ressources pour accompagner la mise en œuvre de nos projets de transformation. Nous avions besoin de nous appuyer sur des experts pour valider nos choix, définir les schémas de numérisation, identifier les bons prestataires et gérer la transformation. Le défi était d’allier la stratégie, le contenu et la technologie ad hoc. Référence DMD et Référence DSI nous ont accompagné durant tout le projet, à la hauteur de nos besoins selon les différentes étapes du projet.

Quels sont les résultats obtenus à l'issue de la transformation numérique ?


Tout d’abord la mise en ligne de notre nouveau site fin février 2020. Nous avons pu le lancer juste avant le début de la pandémie mondiale de la Covid, ce qui a été fondamental pour la gestion de la crise, le soutien et l’information aux adhérents. C’est le cœur de la communication numérique du GIFAS.


Ensuite, nous avons pu lancer en septembre 2020 notre plateforme sociale collaborative, nommée « Equipage ». Aujourd'hui, nous comptons plus de 1600 abonnés actifs sur la plateforme. Parmi les services, s’y trouvent des espaces collaboratifs pour les équipes internes du GIFAS et pour les adhérents. Ces nouveaux services permettent aux adhérents de se rendre visibles au sein du réseau du GIFAS, et de faciliter le partage de connaissances tout en renforçant le dialogue entre eux dans un esprit collaboratif.


Enfin, nous avons mené avec Référence DMD un audit de notre stratégie Réseaux Sociaux et mis en place des indicateurs de suivi, pour évaluer et suivre nos résultats, et actionner ainsi des gains de performance.


Nous volons désormais avec un bon rythme de croisière !

Quels sont, pour vous, les bénéfices du dispositif du Temps Partagé Augmenté ?


Ce dispositif permet d’accéder à des compétences et à des talents qui sont à la pointe dans leur domaine et que nous n'avons pas en interne. Pour une structure comme la nôtre, avec des exigences fortes et le besoin d'être au top de la technologie, c’est une solution appropriée. Nous avions besoin de ces talents pour porter notre transition numérique, nous challenger et nous guider. En outre, lorsque nous rencontrons des sujets trop techniques ou trop spécifiques, l’accès aux experts de Référence DSI et Référence DMD permet de trouver des solutions. On accède en réalité à toutes les expertises du Groupe pour faire avancer les projets.

carve out oxbow

Sécuriser son carve-out IT avec un Directeur des Systèmes d’Information externalisé

Sécuriser son carve-out IT avec l’aide d’un Directeur des Systèmes d’Information en Temps Partagé Augmenté

Questions à Emmanuel DEBRUERES, Président-CEO, co-dirigeant d’OXBOW et Ghislain, DSI en Temps Partagé Augmenté chez Référence DSI

Emmanuel DEBRUERES, Président-CEO, co-dirigeant d’OXBOW a fait appel à un Directeur des Systèmes d’Information en Temps Partagé Augmenté de chez Référence DSI pour sécuriser son Carve-out IT. Il nous en dit plus dans cet article sur le contexte d’intervention et sur son choix de faire appel à un DSI externalisé.

En parallèle, Ghislain, DSI à Temps Partagé Augmenté témoigne de son intervention au sein de l’entreprise Oxbow. Il revient sur les objectifs et les différentes étapes de son accompagnement.

Emmanuel DEBRUERES, Président-CEO, co-dirigeant d’OXBOW - Référence DSI

Question à Emmanuel DEBRUERES, Président-CEO & co-dirigeant d’OXBOW


Pouvez-vous vous présenter ainsi qu’Oxbow et ses particularités ?


Je suis Emmanuel Debrueres, aujourd’hui co-propriétaire de la société Oxbow

Mon parcours, qui repose sur une vingtaine d’années d’expérience dans l’industrie du sport, m’a mené à racheter récemment cette société, qui appartenait au Groupe Lafuma. Oxbow est la première marque de vêtements et accessoires surfwear française, fondée en 1985. Nous sommes basés près de Bordeaux et l’entreprise compte une centaine de salariés. Le design des produits est réalisé en France ainsi qu’une partie de la production. Nous commercialisons nos produits via des détaillants et via nos boutiques physiques et en ligne.




Qu’est-ce qui vous a motivé à racheter Oxbow ?


J’avais l’envie d’entreprendre dans le milieu de l’outdoor; de racheter une marque française déjà dotée d’une histoire, d’une notoriété, d’un réseau de clients établi.

L’environnement du surfwear est un monde que je connais bien, dans lequel je prends beaucoup de plaisir à travailler. J’avais aussi envie d’entreprendre dans un environnement PME. Oxbow couvrait tous ces critères.




Quels sont les risques que vous avez pris au travers de ce projet ? A partir de quel moment avez-vous ressenti le besoin d’être accompagné sur la dimension IT ?


Avec ce rachat, nous avons pris plusieurs risques, dont 1 en particulier : devoir sortir une entreprise d’un Groupe.

L’enjeu est de transférer dans de bonnes conditions les services opérés par Lafuma vers une nouvelle structure indépendante : informatique, logistique, réception des produits, stockage entrepôt, redistribution dans les points de distribution… Sur le plan informatique, le projet de transfert est prévu sur une période de 12 à 24 mois, dont l’objectif est de devenir indépendant.

Cela implique donc de finaliser le carve-out informatique dans les délais !

J’avais déjà, ainsi que mon associé, vécu 2 expériences de carve-out. Nous savions de ce fait que cette période serait sensible, que le détourage du Système d’Information devait se faire en préservant un bon état de fonctionnement. Ce moment sensible, nous l’avions donc anticipé. Nous savions qu’on aurait besoin d’un accompagnement dès les prémices du projet. Un détourage informatique, c’est comme un transfert d’organe, qu’on pourrait comparer à une greffe de cerveau ! Tout doit être parfaitement reconnecté pour bien fonctionner.


Quels sont, selon vous, les facteurs clés de réussite et les risques d’un carve-out IT ?


Les risques sont liés aux délais de réalisation du carve-out, à sa qualité et aux coûts associés. Le futur Système d’Information dépend de cette étape de détourage. Il est donc primordial de mobiliser les équipes internes, les équipes du vendeur, ainsi que les prestataires concernés pour assurer sa réussite. Cette réussite est également fortement liée aux personnes qui en ont la charge. Avoir de vrais experts permet de sécuriser le timing, la qualité du transfert et donc le budget. Cela repose beaucoup sur l’humain, autant coté vendeur que coté acheteur.

photo-oxbow-carve-out-it
Oxbow - Carve out IT - Référence DSI

Pourquoi avez-vous choisi de faire appel à un Directeur Informatique à Temps Partagé Augmenté de Référence DSI pour mener votre carve-out IT ?


Sur ce volet du projet, nous avions des experts coté Lafuma, mais de notre côté, nous manquions d’expertise. Nous sommes donc allés chercher ces ressources chez Référence DSI pour sécuriser et mener le détourage IT.

Nous avons choisi cette solution car nous avions besoin de flexibilité dans ce projet. Avec ce dispositif de DSI à Temps Partagé Augmenté, la volumétrie d’intervention n’est pas figée. Le DSI intervient de façon adaptée, selon le rythme auquel avance le projet. Cette souplesse permet de piloter notre budget.

Nous cherchions aussi un partenaire de proximité, à taille humaine, capable d’intervenir régionalement et avec une expérience terrain. Le professionnalisme des interlocuteurs Référence DSI nous a rassuré dès le début des échanges.

C’est dans ce contexte que Référence DSI nous a délégué un Directeur Informatique à Temps Partagé Augmenté pour nous accompagner sur le carve-out IT.




Comment se passe l'intervention de votre DSI externe à Temps Partagé Augmenté ?


Notre DSI est avec nous pour au moins toute la durée du carve-out, c’est-à-dire 2 ans. Il intervient à hauteur de 3 jours par semaine, de manière modulable selon les étapes du projet.

Son intégration s’est très bien passée dès le démarrage de la mission. Il est considéré comme un membre de l’entreprise, impliqué et en immersion totale dans notre projet.

Avec l’aide de notre DSI, nous avons constitué une équipe dédiée au projet, composée de membres internes et externes. Il nous a notamment aidé à recruter une partie des collaborateurs, avec pour objectif final de les faire monter en compétence en fur et à mesure du projet.

Il pilote le détourage et le transfert du Système d’Information à nos côtés.




Quels conseils donneriez-vous à des entrepreneurs qui souhaitent racheter une entreprise ?


L’un des principaux conseils que je donnerais est d’anticiper ses besoins. Un rachat, et en particulier le carve-out, est forcément un moment sensible, quel que soit la taille du projet. C’est bien l’un des domaines dans lequel il ne faut pas hésiter à aller chercher du support et du conseil dès les premières étapes du projet de rachat. Il est important de bien organiser le transfert en faisant le choix de la qualité. En fait, il ne faut pas voir cela comme un coût, mais plutôt comme un investissement sur lequel le retour est significatif.

Questions à notre DSI - Ghislain


Peux-tu nous parler de ta mission chez Oxbow ?


L’objectif de mon intervention est de contribuer à mener le projet au succès. Plus concrètement, construire le Système d’Information d’Oxbow et le rendre autonome de l’entité Lafuma dans les délais attendus dans le TSA et dans le respect du budget alloué. Dans le même temps, il faut assurer la continuité de service tout au long du transfert afin que Lafuma et Oxbow puissent poursuivre leur activité normalement.

Quelles sont les différentes étapes de ton accompagnement dans le cadre de ce carve-out IT ?


L’intervention de Référence DSI a démarré dès la signature du contrat, et s’articule autour de plusieurs étapes et domaines d’intervention :

  • La conception de l’architecture cible du futur SI d’Oxbow. En s’appuyant sur l’existant, cette première étape visait à dessiner la sous-partie informatique qui correspond à Oxbow. A ce stade il faut faire le choix de conserver l’existant ou de changer d’outils pour arriver au SI le mieux adapté à la nouvelle structure. Dans notre cas, nous avons par exemple décidé de conserver l’ERP cœur de métier mais de changer l’outil de gestion de paie qui n’était plus dimensionné pour la nouvelle structure.
  • La reprise des contrats et des relations prestataires. Il s’agit de recontractualiser les contrats entre l’acquéreur et les prestataires externes (opérateur télécom, éditeurs, hébergeur…). Cette étape vise aussi à renégocier les contrats, trouver les meilleurs compromis et optimiser les prestations dans la durée.
  • La construction de l’organisation du service informatique. Cela comporte notamment l’identification et l’intégration des collaborateurs internes et externes, le management des ressources.
  • Le pilotage du projet dans la durée avec l’Identification des chantiers, l’analyse des risques, la planification et le suivi. Au fur et à mesure de l’avancée du projet et du carve-out IT, le transfert de responsabilité s’opère vers la nouvelle équipe Oxbow. A chaque lot, à chaque étape franchie, nous veillons aussi à mettre en place les mesures de maintien en condition opérationnelles pour assurer le support aux utilisateurs dans la durée.
  • Le suivi budgétaire, en étroite collaboration avec la Direction financière. Il s’agit d’identifier les coûts et les axes d’optimisation, de faire un suivi des budgets…



Comment se passe ton intervention ?


J’interviens 3 jours par semaine chez Oxbow. Je suis complètement intégré aux équipes et identifié comme étant le DSI. Je travaille en étroite collaboration avec la Direction Générale, la Direction Financière, les équipes métiers et les ressources dédiées à l’IT.

Il y a également des interactions fortes avec les équipes de Lafuma ; ces bonnes relations sont importantes dans le déroulement du projet.

En tant que DSI, et dans ce contexte de Carve-Out IT, il est primordial d’établir de bonnes relations humaines pour faciliter les démarches autant coté vendeur que coté acheteur. C’est un aspect du métier de DSI qui a autant d’importance que les compétences techniques pour assurer la réussite de ce type de projet !

Notre glossaire pour y voir plus clair



  • Qu'est-ce qu'un carve-out ?
    Une opération de carve-out (appelée aussi « détourage ») consiste à séparer financièrement, juridiquement et opérationnellement une entité de sa maison mère, dans le cadre d'une scission d'actifs. Il s’agit donc de la cession par une société ou un groupe de sociétés d'une branche d'activité.
    Le détourage du système d'information, qui se nomme carve-out informatique ou carve-out IT représente souvent une partie majeure de la transaction qu’il faut encadrer scrupuleusement.

  • Qu'est-ce que le cut off ?
    Le « cut off » est le procédé comptable utilisé lors de l'arrêté des comptes. Il permet d'affecter de façon fiable et cohérente à chaque exercice les opérations dont l'exécution est proche de la date de clôture. Cela permet la séparation des exercices.

  • Qu'est-ce qu'un TSA ?
    Le contrat de TSA (transition service agreement) détermine les termes dans lesquels la société cédante s’engage à fournir les services informatiques à l’acheteur, afin de garantir la continuité d’activité durant la phase d’autonomisation (durée du service, coût…). Une maîtrise parfaite des coûts et délais est donc primordiale pour respecter les termes initiaux définis par le contrat de TSA.

  • Que veut dire Due Diligence ?
    Le due diligence désigne un ensemble de vérifications qu'opère un investisseur en vue d'une transaction. Il permet à un futur acquéreur de se faire une idée de la situation précise d'une entreprise avant de se prononcer sur son investissement. Cela permet de vérifier notamment la stratégie d'une entreprise, sa situation fiscale, comptable, sociale, environnementale…

Un DSI à Temps Partagé Augmenté chez SCS

direction informatique Temps Partagé Augmenté – Groupe ATF

Une Direction informatique à Temps Partagé – Groupe ATF

Une Direction Informatique à Temps Partagé Augmenté chez ATF : la bonne alternative pour retrouver la maîtrise de son système d’information, assurer sa gouvernance et la gestion de ses projets informatiques.

Pour vous en résumé

Afin de retrouver la maîtrise de son système d’information et de la gestion de ses projets informatiques, le Groupe ATF fait appel à un DSI à Temps Partagé Augmenté. 

Jean Louis CISSÉ, Directeur du développement du Groupe ATF nous confie qu’il recherchait une ressource experte et externalisée afin de sécuriser et rationaliser son informatique tout en gagnant du temps et en maîtrisant son budget.

Temps de lecture : 4 minutes

A propos

Direction informatique à Temps Partagé Augmenté : Assurez le management de vos systèmes d’information et la gestion de vos projets informatiques en intégrant un Directeur informatique externalisé !

Jean-Louis CISSÉ, Directeur du développement du Groupe ATF

Le Groupe ATF est spécialisé depuis 25 ans dans le reconditionnement et le recyclage de matériel informatique et télécom.
Nous rachetons le matériel IT des entreprises et assurons leur valorisation. Une fois retraitées, les données sont définitivement effacées, le matériel reconditionné est revendu, principalement via nos sites de vente en ligne, auprès de grossistes, revendeurs, entreprises ou particuliers. Il trouve ainsi une seconde vie ! Nous maitrisons toute la chaine de valorisation et de destruction.

Ce qui nous caractérise, c’est notre dimension humaine, sociale et environnementale.
Nous privilégions les relations basées sur la confiance, la durée et l’engagement, autant vis-à-vis de nos collaborateurs que de nos clients ou fournisseurs.

En 2008, nous avons fait le choix de devenir une entreprise adaptée. A ce jour, ATF GAIA est composée à 80% de collaborateurs en situation de handicap et notre groupe compte environ 170 personnes.

Au sein d’ATF, je suis en charge du développement des activités de l’entreprise. A ce titre, je fais notamment en sorte de mettre à disposition des équipes tous les outils nécessaires pour exercer leur mission dans les meilleures conditions.

« Comme l’informatique n’est pas notre cœur de métier, nous sommes allés chercher cette expertise auprès de Référence DSI pour le management de nos systèmes d’information. (…) Nous n’avons pas eu à le recruter, à le former ni à le piloter dans la durée. Intégrer un Directeur informatique externe permet aussi de maîtriser la gestion du risque. »
Jean-Louis CISSÉ, Directeur du développement du Groupe ATF

Le Groupe ATF fait le choix d’une Direction informatique à Temps Partagé Augmenté pour le management de ses systèmes d’information

Au fil du développement de nos activités et après plusieurs opérations de croissance externe, nous avions besoin de structurer, centraliser et rationaliser notre système d’information.

Notre informatique était composée d’outils disparates entre nos différents sites. Nous avions besoin d’aide pour remettre à plat tout notre système d’information et assurer la gestion de nos projets informatiques. Comme l’informatique n’est pas notre cœur de métier, nous sommes allés chercher cette expertise auprès de Référence DSI pour le management de nos systèmes d’information

Pourquoi avoir fait appel à l’expertise de Référence DSI pour la gouvernance de ses systèmes d’information et la gestion de ses projets informatiques ?

Nous devions retrouver la maîtrise de notre système d’information et de nos projets informatiques pour répondre à plusieurs enjeux :

  • – Sur le plan technique : rationaliser, centraliser et sécuriser notre système informatique.
  • – Sur le plan budgétaire : définir et suivre un budget alloué à l’informatique.
  • – Sur le plan utilisateur : apporter de la souplesse aux collaborateurs.
  • – Sur le plan du pilotage de l’activité : utiliser l’informatique comme un facilitateur pour consolider, contrôler et mesurer les différents chiffres de l’entreprise.

Faire le choix d’un DSI externalisé plutôt que de recruter

L’informatique n’étant pas notre cœur de compétence, il aurait été difficile pour nous d’encadrer un Directeur des Systèmes d’Information.

Ainsi, intégrer un Directeur informatique externe permet de maîtriser la gestion du risque. Nous n’avons pas eu à le recruter, à le former ni à le piloter dans la durée. 

Comment s’est passé la prise de fonction de votre Directeur des Systèmes d’Information ?

L’intervention de Référence DSI a démarré par un audit informatique de notre existant. Nous avions déjà une bonne vision de notre informatique, mais de façon parcellaire. Cet audit SI et l’analyse fournie nous a apporté une vision centralisée et nous a permis de définir les priorités sur les projets informatiques à lancer.

Cette première étape d’analyse et de compréhension nous a rassuré. Les membres de Référence DSI interviennent avec beaucoup de méthodologie et une grande écoute. Cette dimension humaine et la qualité des échanges que nous avons eu avec eux nous a conforté dans notre choix.

Référence DSI se positionne en alignement avec les enjeux et la stratégie de notre entreprise. Cela fait toute la différence par rapport à une approche commerciale

Après cet audit, nous avons donc continué avec Référence DSI, qui nous délègue un Directeur Informatique à hauteur de 2 jours par semaine pour piloter l’évolution de notre système d’information.

Des copil mensuels sont organisés et nous permettent de faire le point, d’échanger et de bénéficier du retour d’expérience de notre manager de compte, qui y participe.

Quels ont été les bénéfices d’un Directeur informatique à Temps Partagé Augmenté au sein du groupe ATF ?

La présence de notre DSI à Temps Partagé Augmenté nous a permis de sécuriser et de structurer notre système d’information et d’aller plus loin dans nos projets. En 1 an de prise de fonction de la Direction Informatique à temps partagé, il a notamment mis en place un réseau sécurisé et étendu pour nos trois sites, il a donné de la souplesse aux utilisateurs en intégrant de nouveaux outils, remis à plat l’ensemble de nos contrats et prestations, repris en main le budget informatique

D’autres projets informatiques sont lancés, toujours avec souplesse et adaptation.

Tout cela vise à sécuriser et rationaliser notre informatique, tout en maitrisant le budget et en gagnant du temps grâce au travail à Temps Partagé Augmenté.

Directeur informatique en management de transition